Le blog de Jacqueline Peker : littérature, homéopathie, animaux, musique

l’Homéopathie

 

Mon premier contact avec l’Homéopathie remonte à 1953. Nous sommes en 2008 et tout ce qui intéresse cette médecine continue à m’intéresser. Dans cette présentation vous trouverez des dates et des noms…tous ont leur importance car ils font partie d’une véritable passion.
Il y a quelques mois j’ai voulu tout abandonner. Ce site prouve qu’il n’en est rien…et sachez que j’ai même de nombreux projets.

1953
Je rencontre le Docteur Michel Renouvin, un ami de ma mère, qui me soigne et m’ouvre les portes de la bibliothèque de l’Hôpital Saint-Jacques. Là, je découvre des livres de Samuel Hahnemann et je fais la connaissance du Docteur Léon Vannier, qui me fait comprendre que l’Homéopathie est la seule médecine qui respecte l’Homme dans sa Totalité.
1955

Je viens de réussir le baccalauréat section sciences et section philosophie. Aussi, je m’inscris à la Faculté des Sciences, pour rassurer ma mère et je m’inscris à la Sorbonne en philosophie pour me faire plaisir.
1956

Je m’isole à Fontainebleau pour préparer le concours d’entrée à l’Ecole Vétérinaire et aussi gagner ma vie. Trois années, pendant lesquelles je « fais tout »…j’enseigne, je fais le clown dans les écoles, je chante, je fais du sport, je prépare mon concours…

Juillet 1959
Enfin je suis admise à l’école de Maisons-Alfort ! Dès octobre, je reprends mon cartable d’élève…je diminue mes activités et j’abandonne la politique. Je commence à fréquenter le monde de l’Homéopathie encouragée par le Professeur Bordet, un homme merveilleux qui nous enseigne la chirurgie. Je fais la connaissance de Jean et d’ Henri Boiron, d’Emile Iliovici, de Pierre Barbier, de Lise Wurmser, de Michel Conan-Mériadec, du docteur Poisson…Je deviens membre de la Société Française d’Homéopathie… aujourd’hui j’en suis la Présidente d’Honneur !
A Alfort, je fais de très bonnes études et je souhaite être enseignante… mais c’est encore une époque où les femmes sont tout juste tolérées !

Alors, je quitte Paris pour Saint-Flour…j’ai besoin de calme et besoin d’utiliser ma puissance physique. J’aime les paysans et eux font confiance à ma façon de soigner. En septembre 1963, Léon Vannier s’éteint et j’installe une vraie pharmacie homéopathique dans le coffre de ma voiture…il avait su me donner le courage d’être fière de pratiquer une autre médecine.

Mars 1964
Ma grand’mère tant aimée disparaît. Elle n’a pas 70 ans mais la guerre avait fait d’elle une femme de douleur.

Septembre 1964, à la suite d’un accident avec une vache, je rentre à Paris sans très bien savoir ce que je dois faire. J’accepte un poste de pharmacologue dans un laboratoire pharmaceutique et je reprends mes études à la Faculté de Droit où je prépare le diplôme de l’Institut d’Administration des Entreprises.
En décembre 1964, je soutiens ma thèse de Docteur Vétérinaire devant la Faculté de Médecine de Paris.

Janvier 1967 – Je fais désormais partie du personnel des Laboratoires Biotrol aux côtés de Madame Simonet-Haibe, le PDG. J’occupe des postes techniques, commerciaux, administratifs…Je voyage, j’organise, je construis, je gagne beaucoup d’argent…je reprends des études et ainsi j’obtiens un diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, des diplômes de marketing, de publicité…j’oublie de vivre…Aussi, quand Jean Tétau me propose de réintégrer le monde de l’Homéopathie, je n’hésite pas un seul instant. Son décès, en 1972, désorganise les Laboratoires Dolisos dans lesquels je ne trouve plus ma place.

Après des semaines d’hésitation je décide de m’installer, à Paris…qui applaudit l’arrivée d’un Vétérinaire Homéopathe. Nous sommes le 20 mars 1973…il est 9h. du matin. Ce cabinet, j’y travaillerais jusqu’au 30 juin 2001…le lendemain j’aurais 65 ans ! « Un petit chez soi…vaut mieux qu’un grand chez les autres. »
L’Homéopathie accompagne ces 28 années. Je fais des émissions de radio, je deviens le vétérinaire spécialiste des Médecines Naturelles de Trente Millions d’Amis. Je donne des cours en France et un peu partout dans le monde.

En 1992, je suis lauréate de l’Académie Vétérinaire de France pour mon livre qui regroupe tous mes cours sur la médecine homéopathique.

 

 

 

 

 


En 1996, je suis élue Présidente de la Société Française d’Homéopathie. C’est un grand moment. Cette société a été créée en 1889 et n’avait jamais été confiée à une femme…et vétérinaire de surcroît !

En 1986, je suis invitée au Brésil, à Ribeiro Preto. Pendant une semaine j’enseigne, 10 heures par jour, l’homéopathie et ses possibilités en vétérinaire. J’ai des élèves médecins, pharmaciens, vétérinaires. Le plus passionné d’entre eux, Sebastian Prata, va ouvrir quelques mois plus tard, à Campinas, une ville universitaire, l’Instituto homeopatico veterinario Jacqueline Peker
A ce jour, l Institut a formé plus de 300 vétérinaires homéopathes…mais des difficultés financières le font tourner au ralenti… Je cherche des mécènes…

1er juillet 1986…j’ai 50 ans et je signe mon premier livre : « Dictionnaire des Médecines Douces pour Chiens et Chats » côte à côte avec Luce Bonnefous, mon co-auteur et amie. Plus de 500 personnes viennent partager nos petits fours et nous signons plus de 250 ouvrages.
Il y en aura d’autres…et j’espère bien ne pas en rester là…

Le 30 juin 2001, à 18 heures, je ferme définitivement ma clinique. Pendant trois jours, des dizaines (je devrais dire des centaines) de clients et amis viennent me dire leur amitié et m’apporter des fleurs et des cadeaux de toute sorte. Je vis, avec mes proches, un moment magique que je n’oublierai pas. Le lendemain, j’aurai 65 ans…et tout recommence ! La preuve…la rédaction de ce site !
« Homéopathie…quand tu nous tiens… » Pendant trois ans, je collabore avec Alexandre Imbert, au lancement de « Santé Pratique Animaux« .

En février 2005, j’accepte la présidence de l’Association pour la Médecine Homéopathique (APMH). Je veux réaliser de grandes choses, remuer des patients et des médecins inertes. J’organise la première journée nationale de l’Homéopathie, le 17 mars 2007 et malgré l’aide d’Isabelle Rossi, de Nathalie d’Amico et des laboratoires…c’est l’échec ! Je démissionne et je deviens donc Présidente d’Honneur.

Le 13 octobre 2005, en présence de mes amis les plus proches, Madeleine Chapsal me remet la médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite. Je pense à ma mère et en écoutant le merveilleux texte de Madeleine, j’ai bien du mal à retenir mes larmes.

Aujourd’hui, avec l’aide de mon ami Hugo Estournet, j’ouvre mon site. Je ne voudrais pas partir et savoir que tout ce que j’ai fait soit oublié…ceux que j’aime sont mes héritiers…je n’ai pas besoin de les citer, ils se reconnaîtront

Oui, les années passent, mais je ne vois pas diminuer mon attachement à tout ce qui intéresse l’Homéopathie.

En juin 2009, j’ai offert le champagne à tous ceux qui suivent les journées de la Société Française d’Homéopathie. Mon inscription à cette société créée en 1889, date de juin 1959. Henri Boiron et le Professeur Bordet étaient mes parrains. Ils ont été mes amis et m’ont guidée et encouragée.

En septembre 2008, Michèle Boiron reçoit la Légion d’Honneur. Tous ses amis sont là et nous devinons la joie de Samuel Hahnemann.
Colette Lesens, qui aime l’Homéopathie, mais qui a voulu montrer à tous ceux qui l’utilisent que son inventeur était un génie,  un médecin des Lumières, respectueux de l’Homme dans sa Totalité, a publié, aux Editions Télémaque, deux livres magnifiques qu’il faut lire…impérativement.

Je dis souvent que l’Homéopathie se défend mal, que les médecins homéopathes désunis font douter de son avenir, que les pharmaciens n’aiment pas vraiment ces petits tubes qui ne coûtent rien, que les médias, par le scandale alléché, ne s’intéressent guère à  ceux qui l’utilisent pour eux-mêmes, pour leurs enfants et pour leurs animaux…Oui, je pense encore que l’union peut faire la force et que, si tous les Français utilisateurs envoyaient un courrier au Ministère de la Santé, pour exiger que l’Homéopathie soit considérée comme une médecine à part entière, les Pouvoirs Publics auraient enfin une attitude raisonnable.

Mon amie Nathalie d’ Amico, une attachée de presse qui s’agite dès que l’on parle de Médecines Naturelles, n’accepte pas que je puisse vouloir baisser les bras. Alors je reste fidèle à la Société Française d’Homéopathie, au Syndicat National des Médecins homéopathes, à l’Institut Scientifique d’Albert-Claude Quemoun, à mon Institut brésilien qui devrait profiter de la venue d’une nouvelle présidente qu’on dit passionnée par les Médecines Naturelles.

En 2009, pour répondre à la demande de Fabienne Maillefer, j’ai fait des séminaires grand public, en Suisse, près de Lausanne ce qui m’a permis de retrouver Marie-Noëlle Issautier.
J’ai remis en forme – grâce au talent de Ghislaine Bines –  40 ans de cours, de conférences, d’articles de toute sorte. Tous ces dossiers sommeillent dans mon ordinateur. Je voudrais en faire un CD…Qui me trouvera un éditeur ?

L’Homéopathie ne peut vivre que grâce à nos projets…aussi ai-je mis en route, avec Boiron, un ouvrage devant célébrer les grands homéopathes du 20ème siècle.

Mon maître, Léon Vannier, disait que l’Homéopathie conserve le corps et l’esprit…A vous de juger !

 
 

 

Même diluées et dynamisées, je n’ai pas vu passer les années. Présidente d’Honneur, je suis restée fidèle
au Conseil d’Administration de la Société Française d’Homéopathie. J’ai fréquenté un peu moins les congrès
mais j’ai assisté à toutes nos journées. J’en ai même organisé quelques unes.
Avec Stéphane Thibault nous avons mis en ligne un vrai site dont les lecteurs sont de plus en plus nombreux.
www.homeopathie-francaise.fr

Avec Josselyne Pérot, Véronique Dumoulin (Haras du Grand Orme), Cathy Samenayre (Capian) j’ai démarré
des formations grand public. La formation vétérinaire sur Hippocratus connait un certain succès et la formation
grand public est très attendue.

En juin 2015, quand je suis arrivée à Campinas au Brésil, j’ai eu la joie d’apprendre que trois autres centres de
formation à l’Homéopathie, à l’Acupuncture et aux Elixirs floraux s’étaient ouvert dont un à Bello Horizonte.
Aujourd’hui, mes relations avec Homéophyto, les Laboratoires Déva, des jeunes qui ont décidé de numériser
mes livres, des jeunes vétérinaires qui souhaitent pratiquer les Médecines complémentaires…prouvent
que tout ce que j’ai planté est en train de se développer.

 

Juin 2015 – Les 25 ans de l’Instituto homeopatico Jacqueline Peker de Campinas – Brésil.

Le plus beau de mes diplômes =

jpeker14

jpeker15

jpeker16

 

 

 

www.hippocratus.com

Découvrez l’Homéopathie vétérinaire

1ère formation à l’Homéopathie vétérinaire par correspondance destinée aux vétérinaires.

 

 

En même temps se prépare une formation pour le grand public (propriétaires d’animaux de compagnie, éleveurs, propriétaires de chevaux…)

jpeker17

 

 

Simultanément s’organisent des formations chevaux à Capian(33).

jpeker19

avec Brume que je soigne depuis des mois.

jpeker20

avec Tonique au Haras de Jardy.

 

 

Le site de la Société Française d’Homéopathie prend tournure et reçoit de plus en plus de visiteurs.

www.homeopathie-francaise.fr

 

 

 

jpeker21

Honneur à Roland Zissu.

 

 

 

2013 – je rencontre l’équipe des Editions Narayana.

Nous signons le contrat de « Mes rencontres avec des Homéopathes remarquables »

jpeker22

Ces gens-là ne sont pas des commerçants mais ils aiment nos médecines complémentaires, c’est certain…ainsi ont-ils republié l’exceptionnelle Matière Médicale de mon maître Léon Vannier et je suis fière d’avoir pu écrire la 4ème de couverture.

jpeker23

 

 

Pour « Homéopathie et Cheval » les Editions Boiron ont passé la main aux Editions Vigot…que je connais depuis mon entrée à Alfort.

jpeker24

Je suis toujours Présidente d’Honneur de la Société Française d’Homéopathie. Là, sont mes amis de toujours et là, sont les racines de l’Homéopathie française.

Mais je continue à penser que l’union de tous les Homéopathes est indispensable à une prise de pouvoir au Ministère de la Santé.

 

 

    • GARCIA Claude sur 30 octobre 2017 à 19:49

    Je vous découvre, Madame, en même temps que votre site. Attiré tout d’abord par le nom du docteur Conan Meriadec que j’ai connu en 1991 et que j’admire pour sa rigueur scientifique et son grand savoir, je découvre en vous également une magnifique passeuse du virus de l’homéopathie. Quel parcours que le vôtre et quel appêtit et soif de connaissances. Je vous espère toujours en bonne santé et vous présente mes très respectueux hommages.
    Claude (médecin)

    • Orth Gérard sur 25 décembre 2016 à 16:50

    Merci pour l’hommage au Dr Micheline Deltombe-Kopp.

    • bailly sur 24 décembre 2016 à 13:09

    Très chère Jacqueline,

    Je pense bien à vous et souhaite vous donner des nouvelles de ma chère Diane (jument de mon oncle) j’ai commencé le traitement que vous m’avez prescrit. Tuya TM et granules. Elle est en liberté dans un pré avec un autre cheval et je m’en débrouille ! j’ai troqué mon premier pinceau un peu dur contre un plus souple et de bonne qualité donc moins absorbant. Diane commence à s’habituer et accepte. je reste cependant toujours sur mes gardes pendant l’opération coup de pinceau !!! j’aime parcours votre blog ! l’écriture parle pour vous ! je ressens toutes les émotions qui sont les vôtres ! et c’est toujours un plaisir pour moi de vous lire ! j’ai trois chats Pepsy, Biscotte et Oscar. Une copine de ma fille m’a amenée Biscotte alors qu’elle était toute petite et perdue !! elle se trouvait dans le poulailler d’un paysan et il allait la tuer si une solution n’était pas trouvée rapidement. Elle était couverte de puce et était très maigre…Elle a 4 ans maintenant. Après est arrivé Oscar que j’ai adopté dans un refuge. Pepsy est l’aînée des 3 je suis allée la chercher chez un particulier. Biscotte est très gardienne, trop d’ailleurs. Elle est anxieuse aussi : je lui dis souvent que maintenant elle est en sécurité mais…. je fais des soins énergétiques à tous mes animaux car j’ai du magnétisme réveillé ! Biscotte veut sortir la nuit ce qui est normal pour un chat ! et le jour elle a le sommeil très léger et se réveille donc souvent ! elle est toujours sur ces gardes si je puis dire ! le moindre bruit, une petite caresse… et c’est partit !!! bref elle a du mal à se détendre vraiment ! Elle me demande donc souvent pour aller dormir dans le garage pendant la journée où elle se sent plus tranquille. je pourrai lui inverser son rythme aussi !! c’est à dire la mettre dehors la journée et la garder avec moi la nuit mais ça m’embête ! D’autant que Biscotte veut tout elle veut nous assister le jour et sortir la nuit !! comme je lui dis il serait bien que tu penses à te reposer !! Bon la conséquence de tout ça c’est qu’elle me grogne et me souffle assez régulièrement ! j’aimerai arranger le problème. Pouvez- vous me conseiller pour Mme Biscotte je pense qu’un coup de pouce homéo pourrait nous aider. J’aimerai devenir FA d’accueil pour chiens plus tard !! j’attends qu’on soit tous synchro et pour l’instant je souhaite que mes chats aillent le mieux possible tout comme moi !! Jacqueline après ce grand roman je vais vous quitter. je vous donne des nouvelles de Diane très prochainement !! je suis motivée ! Merci pour votre aide qui m’est si précieuse. Bonnes fêtes de fin d’année à vous et à tous vos proches !! Carine

    • Christelle sur 15 décembre 2016 à 18:35

    Ce site est magnifique mais pas autant que la personne qui a écrit toutes ses pages. Merci merci merci pour tout ce que vous nous apportez ! J’utilise l’homéopathie depuis de nombreuses années pour ma famille humaine et ma tribu canine, équine et ma pharmacienne est toujours épatée de mes applications ! Organiser un stage à la maison serait un bonheur ! Au plaisir de vous lire encore longtemps !

    • Gisèle sur 3 septembre 2016 à 0:29

    Ouf ! Je suis étourdie ! Étourdie de bonheur de lire ce qu’un Olivier nommé Jacqueline, avec son tronc sculpté par l’âge et sa toison de feuilles persistantes et argentées continue de féconder avec l’aide du vent, les terres fertiles homéopathiques de l’Europe aux Amériques.
    Ah c’est Monsieur Hahnemann qui doit être content !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.